Témoignage 4

Tout parent même le plus pauvre a un savoir

Je suis père de 5 enfants de 21 à 7 ans et demi. Tous scolarisés.

J’ai 48 ans et je viens de finir une année de formation professionnelle universitaire.

 

J’ai choisi de participer à cet atelier car je suis convaincu que tout parent même le plus pauvre a un savoir.

Avec l’école, c’est comme s'il y avait deux mondes différents et ces deux mondes ne se comprennent pas. Ce n’est pas l’éducation nationale contre les parents ou l’inverse. On doit pouvoir être ensemble pour l’intérêt de l’enfant. Je suis convaincu qu’il n’y a pas les mauvais et les bons. Il y a de l’incompréhension.

 

Les méthodes d’apprentissage, la pédagogie change et c’est difficile pour nous de comprendre dans quoi nos enfants sont. Il y a aussi toute l’évolution technologique que nos enfants maîtrisent mieux que nous.

 

On veut tellement que nos enfants réussissent qu’on est prêt à se bagarrer.

Le fait d’être militant Quart Monde m’a fait découvrir le dialogue entre nous et les professionnels. Le mouvement à créer la co-formation. C’est tout cela qui m’a donné les moyens de dialoguer avec l’école.

 

Moi je gueule et après je parle.

Très longtemps, trop longtemps j’ai vécu avec ma famille dans un logement trop petit. Les enfants faisaient leur devoir sur la table à manger. Nous savions que les conditions n’étaient pas idéales. Par écrit j’ai dialogué avec les profs de mes enfants et j’ai écrit : "comment faire ses devoirs quand on n'a déjà pas de place pour tous bien dormir ?"

Le collège a proposé à mes enfants de rester dans une salle après les cours pour faire leur devoir.

 

Les professeurs devraient avoir plus de temps libéré pour dialoguer.

Je trouve que dans les formations, il devrait y avoir des co-formations. Une formation où professeurs et parents sont tour à tour formateurs et formés.

Ce n’est plus possible que l’éducation nationale travaille pour le plus grand nombre d’enfants en excluant une partie des enfants souvent les enfants des milieux pauvres.

Il faut créer des outils adaptés.

 

Notre rapport d'activité 2014

Synthèse de la journée du 12 juin 2014

"Vivre ensemble dans un quartier qui n'oublie personne"

Notre rapport d'activité 2013

Une évaluation intermédiaire 2008-2012

Feuilletez le livre "Promenade au pays du savoir"

Le projet 2012 en images

Une concertation permanente : un dialogue entre professionnels, familles très pauvres et acteurs associatifs