Ils murent à tour de bras !

Aujourd'hui les ouvriers sont à l'oeuvre, ils murent à tour de bras, parpaings après parpaings, mettant du gris sur les murs déjà tristes.

Ils rient, travaillent sous la pluie sans se plaindre, ils alignent les parpaings avec soin.

 

Ils ne se rendent certainement pas compte qu'ils murent la blessure des départs.

ChC.

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Notre rapport d'activité 2014

Synthèse de la journée du 12 juin 2014

"Vivre ensemble dans un quartier qui n'oublie personne"

Notre rapport d'activité 2013

Une évaluation intermédiaire 2008-2012

Feuilletez le livre "Promenade au pays du savoir"

Le projet 2012 en images

Une concertation permanente : un dialogue entre professionnels, familles très pauvres et acteurs associatifs